mercredi 4 octobre 2017

Et si j'avais tort



Ça c'est particulier. Il s'agit de la chanson-thème de la campagne d'information "Et si j'avais tort" du Centre de Prévention de la Radicalisation Menant à la Violence.

Le centre bizarre qui étudie l'extrême-droite et l'extrême-gauche. Eh oui, il s'intéresse de la même façon à ceux qui partent en Syrie combattre avec l'EI qu'avec ceux qui pillent les boutiques de saucisse d'Hochelaga-Maisonneuve.

Et si j'avais tort
La campagne « Et si j’avais tort ? » ne cherche pas à convaincre
quiconque d’abandonner une idéologie ni à délégitimer certains
groupes extrémistes, quels qu’ils soient. Elle s’intéresse au contraire
aux différentes attitudes qui peuvent conduire à la radicalisation
violente.
Pour plus d'informations, visitez : etsijavaistort.org
Au moins ils ne tombent pas dans le paternalisme.

Une chanson de Webster avec GLD et Fresh Corleone.